Vol avec les oies

Aller en bas

Vol avec les oies Empty Vol avec les oies

Message par Annabelle69 le Dim 3 Fév - 19:05

Hop, me voilà au milieu du groupe d'oies.
Elles m'accueillent en me laissant une place au milieu d'elles et en sifflant quelques instants.
Au dessous de nous, la pelouse verte s'étend encore un peu; nous tournons a gauche et nous nous eloignons du château.
Je sens sur mon visage l'air vif, froid, et mouillé. Les embruns.
Ca siffle fort dans mes oreilles a cause de la vitesse et du vent.
Je porte ma veste préférée,  la grise avec le faux poil, qui est la plus douillette.
Le vent s'engouffre par le col de la veste et me gèle le cou,  étant donné que je vole en position horizontale. D'ailleurs je trouve ça inconfortable, car je dois toujours tenir ma tête redressée pour retrouver une vision verticale. Regarder en bas me donne le vertige et mon coeur se tord a la vue du sol lointain et défilant.
Mais c'est vrai que cette position me permet d'aller vite, très vite, et, a part la tête, la poitrine et les mains je n'ai pas trop froid.
Je ne sais absolument pas où je vais, alors je suis les oies. Je voudrais aller en Afrique du Sud ,et j'aimerais qu'elles m'y emmènent mais je ne me souviens pas de le leur avoir demandé...
Et d'ailleurs, où sommes nous?
Je suis complètement désorientée, c'est sûr ! Plus d'autre choix que de suivre les oies.
Moi qui ne sais pas comment je vole ( mais je vole) ni où je suis ni où je vais ...
Nous allons vite et de plus en plus haut ; je distingue de moins en moins les prés et les falaises en dessous.
Mes oreilles me font mal, le vent les glace et l'altitude les met en dépression ; je déteste cette sensation ! Tant pis, je fais avec.
Le ciel s'est assombri, on ne voit plus du tout le sol. On est complètementdans les nuages.
Du coup je sens l'humidité commencer à me pénétrer le corps et j'ai de plus en plus froid.
Ca fait tout bizarre ! En traversant les nuages, on voit bien toutes les petites gouttes d'eau en suspension !
Mon visage, mon cou et mes mains sont maintenant tout mouillés.
Au loin, je commence à entendre des grondements. C'est de plus en plus net. Les nuages les plus lointains sont tout noirs , j'entends du tonnerre et je crois apercevoir quelques flash de lumière. Des éclairs ?
Je m'inquiète en regardant l'oie à  ma droite qui ne parait pas du tout perturbée par cet orage, et qui ,comme tout le reste du groupe,  continue de voler droit dans cette direction.
Je m'entends penser :" euh....on va vraiment traverser ça ?" .
J'ai l'impression que mon corps, lui, sait ce qu'il fait ; il continue de voler au milieu  des oies.
L'angoisse me gagne. Je me sens me crisper dans tout le côté droit de mon corps.
L'orage est de plus en plus près ! Mes dents se serrent , mes yeux se plissent de plus en plus au contact de la pluie et du vent. Les eclairs déchirent les nuages.
Je me sens voler encore plus vite, redescendre un peu... Puis Zou!!!
D'un coups je sens tout mon corps tourner à droite et monter en flèche,  porté par le courant ascendant !
Ouf !!!
On continue de monter, les bruits de tonnerre s'éloignent, et je suis à nouveau entourée de nuages gris de partout.
Je me dis que j'ai bien fait de faire confiance aux oies ; elles savent bien mieux que moi utiliser les courants d'air ! D'ailleurs, je ne sais toujours pas comment je fais pour voler...
Je vole comme ça encore un moment, sans rien d'autre que du gris autour de moi, et les oies à ma gauche et ma droite.
C'est curieux comme elles sont silencieuses pendant le vol ; elles semblent être juste à cette action : voler . Et voler ensemble .
Je ne sais pas combien de temps nous sommes restées dans les nuages, mais enfin nous commençons à redescendre progressivement, jusqu'à sortir de sous les nuages .
Je découvre la mer ( ou l'océan ?) sous moi, bleu-nuit avec ses milliers de plis que doivent former les vagues .
Au dessus de moi, donc, un couvercle de nuages gris ; et en dessous, cette étendue d'eau qui s'étale à perte de vue .
L'air est un peu moins froid, et surtout beaucoup moins humide . Je commence à sécher.
Impossible de savoir l'heure qu'il est, je ne vois pas le soleil .
Je sens néanmoins de temps en temps un rayon de lumière et de légère  chaleur sur ma joue droite.
Tout est silencieux, je n'entends que le vent.
Je pressens que nous allons voler comme ça,  dans cette direction (qui est ????) un long, long moment.
Puis, en quelques instants, ma vue s'assombrit, tout devient flou . Je ne vois plus rien .
Je me sens assise au chaud avec mon plaid, le chat couché sur mes genoux . J'ouvre les yeux.
Je suis à nouveau dans mon salon .
Annabelle69
Annabelle69

Messages : 28
Date d'inscription : 19/01/2019
Age : 36
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Vol avec les oies Empty Re: Vol avec les oies

Message par Admin le Lun 4 Fév - 21:42

Merci Annabelle pour cet exercice parfaitement réussi car tous les ingrédients ont été utilisés pour nous permettre de vivre avec toi cette expérience.
Très bien ! Very Happy
Admin
Admin
Admin

Messages : 858
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46

http://com-animale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum