-17%
Le deal à ne pas rater :
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
149.99 € 179.99 €
Voir le deal

Leçon n°3 _ Exercice

Aller en bas

Leçon n°3 _ Exercice Empty Leçon n°3 _ Exercice

Message par Sandrine Haessig le Dim 26 Jan - 14:38

Un vent froid fouette mes joues rougies par ces températures nordiques, mais l'excitation n'y est pas étrangère. Je vole……. Je retrouve cette sensation grisante d'il y a 10 ans, lorsque Patrick m'emmenait dans son avion de tourisme au-dessus de l'Alsace et des Vosges. J'étais folle amoureuse de mon beau pilote, et j'aurais tout fait pour lui…… même prendre les commandes d'un avion. Je me souviens avec nostalgie de mon cœur qui faisait boum encore plus fort lorsque j'étais en sa présence, de sa confiance envers mes capacités techniques et surtout ma volonté et mon enthousiasme de vouloir dépasser mes limites. Et il avait fini par accepter de me confier le manche de l'appareil, et même de dialoguer avec la tour de contrôle. C'était un sentiment de puissance, de liberté, de connexion avec Tout, tel que je n'ai jamais pu ressentir ailleurs que dans le ciel; la sensation d'être la reine du monde mais en même temps une toute petite créature. Je me remémore un vol où je dirigeais l'avion vers les lueurs orangées du soleil couchant, et rien n'aurait pu me rendre plus heureuse qu'en ces instants partagés avec l'homme que j'aimais, celui que j'avais choisi pour être mon compagnon, le père de mes enfants….. Je réalise brusquement que je viens de me donner la preuve que le temps adoucit les blessures, et même les efface, les atténue. La chanson de Rita Mitsouko parvient à mes oreilles…… "Les histoires d'amour finissent mal, en général"...…Je repense au triste épilogue de cette épopée amoureuse qui n'en était pas une, puisqu'elle n'était pas partagée; Patrick s'était interdit de tomber amoureux de moi, parce que j'avais 40 ans à l'époque, et que lui voulait des enfants. Rien n'y fit, et mon cœur se retrouva brisé après quelques mois d'espoir et de projections dans le futur plus que naïves de ma part. Je comprends avec soulagement qu'aujourd'hui, j'en retiens ces merveilleux moments de vols à deux, et surtout les sensations extraordinaires qui les accompagnaient….. Nous étions les rois du monde dans les airs, tels Jake et Rose à la proue du Titanic étendant leurs bras et criant "Je vole" (et là, une petite voix ironique me souffle à l'oreille "Ben oui, quelle belle référence, quand on voit comment ils ont finis !!!"). Soudain, je me dis "Mais oui, c'est ce qu'il faut faire" et j'étends mes bras, avec un peu de difficulté, car je suis emmitouflée dans une grosse doudoune vert kaki qui limite les mouvements. Dans l'opération, je perds un gant qui s'envole et le froid qui mord instantanément mes doigts me fait revenir ici et maintenant. J'entends dans mon casque un grommellement de mécontentement du pilote de l'ULM assis juste derrière moi alors que mon gant manque de s'engouffrer dans l'hélice à l'arrière de l'appareil. Oups, mon cœur s'accélère et je ressens une décharge d'adrénaline lorsque je réalise que mon rêve d'enfant aurait pu tourner à la catastrophe. Je pense que si mes joues avaient pu devenir plus rouges encore, de honte cette fois-ci, elles auraient été rouge vermillon. Je replie mes bras sur mes genoux, telle une petite écolière qui se serait fait gronder par la maîtresse…. J'aurais au moins vécu quelques secondes le sentiment d'être un oiseau, le ciel d'un bleu profond au dessus et tout autour de moi, la côte escarpée écossaise sous mes pieds et la mer du Nord, puissante et calme à peine plus loin. Juste avant l'incident, j'ai eu le temps de presque toucher une des pattes de l'oie de Bernache, au plumage blanc et noir, volant juste au-dessus de nous. Elle dirige d'un coup d'aile sûr et puissant un groupe de douze de ses congénères, six à droite et six autres à gauche de l'engin à moteur. Malgré le bruit de l'hélice, je peux entendre leurs cris rauques et stridents. Nous sommes si proches de l'oie guide, je peux voir ses pattes repliées sous son ventre, et l'air qui glisse sur ses plumes bicolores leur imprime un très léger mouvement de vague. Ces magnifiques volatiles semblent accepter notre présence temporaire, et même y trouver de la curiosité. Chacune, tour à tour, regarde fugacement dans notre direction. J'aimerais bien communiquer avec elles, mais je suis encore trop sous le choc de mon imprudence. Le pilote, au fait de l'objet de ce vol, commence à amorcer un lent virage vers la mer. Nous quittons la formation des oies et je les remercie silencieusement de ces moments de grâce partagés avec elles. Puisse leur voyage s'effectuer sans encombres…. Je formule une intention de protection pour elles, surtout par rapport aux chasseurs qu'elles risquent de croiser sur leur route. Après cet adieu qui m'émeut au coeur, je me concentre à nouveau sur le magnifique paysage qui m'entoure. Nous passons au-dessus d'un château en ruines qui surplombe une falaise abrupte. Je ressens ces vestiges de pierres portant un passé très lourd, guerrier, et meurtrier, certainement ayant tenté de résister aux envahisseurs vikings, et bien d'autres encore. Tant de guerres ont eu lieu dans cet endroit….. Le film "Highlander" avec Christophe Lambert me revient à l'esprit…. Je me remémore ces lourdes épées chargées de sang, l'odeur des habits en peau de bête, les hennissements des chevaux éventrés dans les combats, les cheveux longs et barbes sales des guerriers…...Malgré l'altitude, l'odeur des embruns et du sel me ramènent à la réalité: l'ULM finit son virage au-dessus de la mer et nous repassons au-dessus des ruines. Mon pouls s'accélère, l'objectif sera bientôt en vue. Mon rêve d'enfant sera à portée de main dans quelques minutes. J'admire les grandes plaines vertes parsemées de roches claires qui s'étendent à perte de vue…… Le pilote décide de réduire son altitude, et voilà que je peux distinguer les vaches rousses de race Highland qui paissent en troupeau d'une vingtaine d'animaux. Une pointe de nostalgie s'immisce dans mon cœur: la réserve naturelle située à côté de chez moi abrite de tels animaux, et je me rappelle à quel point Oscar craignait de les rencontrer lors de nos promenades; je sens un léger sourire se dessiner sur mes lèvres, car moi je trouvais très drôle la ressemblance entre mon compagnon canin et ces ruminants venus de loin, cette fourrure couleur caramel roux et ces longs poils tout "débouriffés" comme j'aimais à dire, surtout devant les yeux, qu'on pouvait à peine distinguer. Souvenir d'un temps révolu de complicité totale et unique avec un compagnon animal…… Je m'extirpe de ce souvenir avec peine….. Maudite pensée en arborescence qui m'emmène si loin à chaque fois…… C'est l'instant présent que je veux vivre, là, tout de suite. Après avoir survolé un cercle de pierres dont je peux ressentir l'énergie, et qui me rappelle que Stonehenge est aussi au programme de mon périple, je le vois enfin s'ouvrir devant moi, cet endroit mythique dont je rêve depuis plus de quarante ans: le Loch Ness !!!! Une bouffée d'émotions envahit tout mon corps, et je sens mon enfant intérieur qui trépigne de joie…… La petite Sandrine ressort instantanément deux souvenirs des tiroirs de sa mémoire: un épisode de "Goldorak" qu'elle suivait avec un enthousiasme tel qu'avec quatre de ses petites camarades, elles étaient les personnages de ce dessin animé dans la cour de l'école primaire. Elle était Phenicia, la sœur du prince d'Euphor…. Pour une fois que le fait d'être rousse était un avantage, elle s'était totalement identifiée à ce rôle, et avec ses copines, poursuivait les ennemis Golgoths durant les récréations….. Bien sûr, ces ennemis avaient été faciles à identifier: il s'agissait des garçons, ceux qui avaient envahi l'école au CM1, alors qu'avant, l'école était réservée aux filles….. Ce souvenir me fait éclater de rire. A l'époque, un des épisodes de ce dessin animé était intitulé "Le monstre du Loch Ness". Ce titre avait réveillé en moi le souvenir plus ancien d'un des premiers livres que j'avais lu à l'âge de 7 ans, et qui était devenu ma Bible: "Le dictionnaire des dinosaures". Je le connaissais par cœur, j'étais incollable sur le Tyrannosaurus rex, le Brachiosaure ou l'Archéopterix…….mais mes préférés étaient ceux qui ne mangeaient pas les autres, les herbivores, comme le Diplodocus. Comme c'est étrange, déjà à l'époque, cette notion de manger les autres me dérangeait. Je ris à gorge déployée et sens qu'être végétarienne était déjà ancré en moi depuis toujours…. Ca y est, l'ULM descend encore et nous survolons le lac à basse altitude. Verrai-je cet animal mythique qui me fait tant rêver? Je nourris en mon sein depuis si longtemps cet espoir de te rencontrer Nessie, toi qui as amené des foules du monde entier en cet endroit, et cultivé des fantasmes plus ou moins fantaisistes. Ayant choisi de visiter cette contrée hors saison touristique, je me félicite de constater qu'il n'y a que très peu de bateaux naviguant au-dessous de nous, et l'atmosphère est calme. Je m'y plonge et m'y délecte, faisant ainsi ralentir mon cœur qui battait la chamade ainsi que mon pouls. Existe-t-il? Est-il bien un plésiosaure comme je l'ai toujours cru, apparaissant de temps à autre dans ce loch, le dernier animal préhistorique sur Terre? L'ULM vole désormais très bas au-dessus de l'eau et à vitesse réduite, ce qui me permet d'enlever mes lunettes de protection. Je scrute l'eau sombre avec attention, encore et encore. Je suis en train de vivre ce rêve de petite fille, ici et maintenant….. Soudain, je crois déceler une forme allongée, comme un serpent de mer, juste sous l'engin volant. Mais à ce moment, l'appareil vire de bord pour entamer le second tour du lac. Le pilote, qui m'a entendue crier, me dit dans le casque que nous étions trop proches de la rive, qu'il ne pouvait pas s'agir de Nessie, mais probablement de l'ombre de l'ULM….. Enfin, c'est ce que je crois avoir compris de ce fort accent écossais…… Je suis déçue, je pensais que peut-être…….. "Enfin, quand bien même", me souffle narquoisement la voix de ma raison, "tant d'humains sont repartis bredouilles de cette même quête, alors si Nessie existait, pourquoi se montrerait-il à TOI ?????" Certes, cet argument de moi-même fait mouche, et je me dis que je ferais bien de profiter de ce merveilleux paysage, cette nature verdoyante et préservée, ces châteaux et ruines qui entourent le loch, cette eau calme et profonde sous mes pieds. Nous dépassons une petite embarcation dans laquelle deux pêcheurs nous font de grands signes pour nous saluer……. Le soleil commence à descendre sur l'horizon et ses rayons se font rasant sur l'onde qui se transforme par endroits en cristaux de lumière étincelants…. Je suis éblouie et je ferme les yeux…. Malgré le bruit de l'hélice, je ressens une plénitude à l'intérieur de moi…… J'ai l'impression de voir une porte très grande en bois ancien…… Je la pousse……. J'arrive dans un espace baigné de lumière vive mais qui n'éblouit pas mes yeux…… Une forme gigantesque s'approche lentement….. Je n'ai pas peur….. La créature est en face de moi et approche sa tête de moi…. On dirait un dragon, un dragon ruisselant d'eau….. Ses yeux jaunes m'observent avec douceur…… J'entends une voix chaude dans mon esprit: "Je suis celui que les Hommes appellent Nessie, comment as-tu pu douter un seul instant que je n'existais pas? J'ai vécu sous cette forme et dans ces eaux que tu survoles, mais une fois ma mission accomplie, je suis parti vivre dans une autre dimension". Je suis émerveillée de cette communication et cherche à en savoir plus: "Quelle était ta mission Nessie? Acceptes-tu de m'en dire plus?". "Bien entendu….. Ma mission était de faire rêver les humains, et que certains d'entre eux cherchent à réaliser leur rêve. En cela, j'ai réussi, et toi aussi, toi qui as réalisé ton rêve de petite fille en ce jour….". Tout me semble clair et limpide, je remercie Nessie avec émotion et beaucoup de joie. Il sourit et s'éloigne avec lenteur tout comme je l'avais vu venir vers moi. Je rouvre les yeux…….Je vois la piste d'atterrissage du club aéronautique qui s'approche à grande vitesse. Je sens le goût salé des larmes qui ont coulé sur mes joues et terminé leur course entre mes lèvres. Je suis en totale gratitude de cette journée qui a permis de vivre un rêve de petite fille, et même au-delà…….. flower
Sandrine Haessig
Sandrine Haessig

Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2020
Age : 51
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Leçon n°3 _ Exercice Empty Re: Leçon n°3 _ Exercice

Message par Admin le Mar 28 Jan - 0:33

Bonsoir Sandrine et merci pour ce beau voyage tu nous as permis de faire avec toi. Ton exercice est parfaitement réussi, tous les ingrédients sont présents pour nous permettre de nous plonger totalement avec toi dans cette belle aventure. et en plus on termine avec un beau dragon Very Happy , bravo à toi Very Happy
Admin
Admin
Admin

Messages : 1118
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46

http://com-animale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Leçon n°3 _ Exercice Empty Re: Leçon n°3 _ Exercice

Message par Sandrine Haessig le Mar 28 Jan - 7:20

Merci beaucoup pour ton retour Karine, je pensais avoir fait trop long et être quelque peu sortie du sujet. Pour ce genre d'exercices, ne pourrais-tu pas donner un nombre de lignes maximum (c'est surtout pour toi et le temps passé à la lecture et la correction), car je sens qu'une porte s'ouvre de plus en plus grand en moi, celle de l'écriture. Je me rends compte que cette formation va m'apporter beaucoup plus que son objectif initial. Je suis rentrée dans cet exercice et dans la photo aisément, et je tapais directement mon texte ici, en priant pour que mon ordinateur ne bugge pas. Mon mental et mon perfectionnisme étaient en mode sourdine….. Quel bonheur. Je suis heureuse d'avoir pu mêler un vrai rêve d'enfant pas encore réalisé (et réactiver ce souvenir a renforcé mon envie d'aller visiter l'Ecosse) et aussi un souvenir d'école agréable, mais aussi évoquer une histoire douloureuse et voir le chemin parcouru par rapport à cette blessure. Une auto-thérapie en quelque sorte !!!! Et puis cerise sur le gâteau, la CA avec Nessie, ouh là, ça c'est venu encore plus spontanément…. Peut-être ai-je vraiment communiqué avec lui? Belle journée à toi…. flower
Sandrine Haessig
Sandrine Haessig

Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2020
Age : 51
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Leçon n°3 _ Exercice Empty Re: Leçon n°3 _ Exercice

Message par Admin le Mar 28 Jan - 22:45

Oui tu as complètement raison Sandrine, au fur et à mesure que les années passent, les élèves écrivent de plus en plus de texte...lol...et c'est exactement la réflexion que je me suis faite en voyant tous ces grands textes.

Après si j'avais plus de temps, ce serait un vrai plaisir car j'adore lire et j'aime aussi beaucoup l'écriture donc je comprends aisément votre engouement. Et comme tu le dis si bien, la cerise sur le gâteau, c'est lorsque je m'aperçois que cela fait beaucoup de bien à certains d'entre nous d'écrire, donc double plaisir ces exercices Very Happy
Admin
Admin
Admin

Messages : 1118
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46

http://com-animale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Leçon n°3 _ Exercice Empty Re: Leçon n°3 _ Exercice

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum