Ecole de la communication animale
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Quand j'étais un canard

Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Quand j'étais un canard

Message par Céline Bérard le Jeu 23 Jan - 15:42

Je m'appelle Céline, j'ai 38 ans et je suis prof.

Mais il y a quelques jours, quand je me suis réveillée, j'étais un canard.

Imaginez un peu ma stupéfaction ! Là, dans mon lit bien douillet, sous l'édredon fait avec les plumes des copains, je n'avais plus ni jambes, ni bras. A la place, des ailes, des plumes et un bec.
Avant même de m'apercevoir de mon changement de physionomie, j'ai vu que quelque chose n'allait pas dans le regard de mes chats. Là où d'ordinaire je ne lis qu'amour et tendresse, je voyais clairement le désir de me sauter dessus pour me dévorer.

Je suis vite sortie du lit et je n'ai pas voulu me laisser abattre. Ok, j'étais un canard. Bon, ça peut arriver. Les choses allaient forcément finir par rentrer dans l'ordre. Je suis descendue à la cuisine pour ne rien changer à mes habitudes. Surtout, faisons comme si tout était normal. Je ne vous raconte pas la galère pour me faire un café. Les Senseo, ce n'est pas fait pour les canards ! J'ai renoncé à l'idée de me préparer des tartines.

Mal à l'aise à l'intérieur, je suis sortie dans le jardin, attendre que ça passe. Il me restait une demi-heure avant de partir pour le boulot. C'était bien plus de temps qu'il n'en fallait pour réintégrer mon corps. Une fois dans le jardin, je ne sais pas ce qui m'a pris, ça a été plus fort que moi : je me suis ruée sur un scarabée et je l'ai englouti d'une bouchée. J'ai encore plus regretté de ne pas pouvoir boire un café. Ça a du mal à passer, les scarabées.
J'ai senti l'air matinal soulever délicatement mes plumes. Comme c'était agréable ! Vivifiant et réconfortant à la fois. J'ai écarté les ailes pour mieux en profiter. Et avant même que j'ai eu le temps de m'en apercevoir, je m'étais envolée. Ma maison était toute petite sous mes pattes et mes chats avaient l'air totalement médusés !
Tant pis pour le boulot. Parti comme c'était parti, je ne serais pas à l'heure de toute façon. Autant profiter pleinement de cette journée. Il serait toujours temps de redevenir humaine le lendemain.

J'ai survolé une forêt, un lac, des montagnes. J'ai croisé un aigle, des corneilles, une montgolfière. Un peu fatiguée, j'ai choisi de me poser au coin d'un pré. Un écureuil a montré le bout de son nez. Il m'a demandé si je savais où trouver des noisettes mais j'ai répondu que j'étais nouvelle dans le coin ("coin coin"). Il m'a indiqué un étang qui apparemment faisait fureur. The place to be, selon lui.
N'ayant rien de mieux à faire, je suis allée y faire un tour. Charmant endroit, en vérité. J'y ai passé un petit moment fort agréable. L'eau était tiède et glisser à sa surface m'a procuré le plus grand plaisir. Je songeais déjà à m'installer là pour la saison (mon boulot et ma maison n'étaient plus que de lointains souvenirs d'une vie antérieure) quand je vis un groupe de volatiles planer au-dessus de moi.
Choc ! Consternation ! Et joie immense en même temps. C'était des canards, tout comme moi. Même pelage, même bec, même cou couleur charbon. Ni une, ni deux, j'ai pris mon envol pour rejoindre la cohorte.
" Salut les gars ! m'exclamai-je. Vous allez où ? Je peux venir avec vous ?"
" Où on va, m'entendis-je répondre. On n'en sait rien mais il y aura sûrement une place pour toi."

Et voilà comment je me suis retrouvée à survoler l'Europe, avec ses fleuves, ses forêts, ses châteaux en ruine. Sur la photo que vous voyez, là, c'est moi au premier plan. La classe, non ? Honnêtement, est-ce que je ne suis pas un peu plus distinguée que les autres ? On en va pas se mentir, avoir été humaine avant de devenir canard, ça pose là quand même. Ma finesse d'esprit est devenue légendaire chez les volatiles. Tiens, l'autre jour, j'ai dit à Robert, un canard pas très futé : "Tu as de la chance que je ne boive plus de café mon canard, je n'aurais fait de toi qu'une bouchée !"
Bon, ça n'a fait rire que moi mais c'est parce que s'il faut expliquer la blague, elle est beaucoup moins drôle, vous en conviendrez.

Après quelques jours de folle liberté, j'avais plus ou moins fait le tour de la situation de canard. Voler, c'est formidable, ne pas aller bosser, c'est encore mieux. Mais mon lit douillet me manquait, mon café du matin m'obsédait et j'avais vraiment très envie de manger autre chose que des scarabées. Et surtout, il m'était complètement, absolument, irrémédiablement impossible de vivre sans mes chats.
J'ai donc serré la patte aux nouveaux copains, fait une bise à Robert, et j'ai pris le chemin du retour.
Sur le trajet, je me suis fait pas mal charrier. "Eh mon pote, t'as le sixième sens qui flanche ? Le Sud, c'est dans l'autre sens !" Mais ça me paraissait trop long d'expliquer à des canards qu'on n'a pas besoin de migrer quand on a le chauffage central.

Je suis arrivée chez moi hier soir. Les plumes en bataille, le bec de travers et les yeux plus en face des trous. Oui, voler, c'est chouette. Mais prendre l'avion, ça a du bon aussi. Ça décoiffe moins en tout cas. Je suis allée au lit sans demander mon reste.
Et ce matin, au réveil, stupéfaction ! J'étais à nouveau humaine. J'étais soulagée bien entendu mais un peu nostalgique aussi. J'ai bu un café avec délectation, j'ai caressé mes chats avec amour et je me suis préparée pour aller au boulot. Sur le trajet, j'ai levé le nez au ciel et j'ai vu passer un groupe de canards. Je n'ai pas pu m'empêcher de crier : " A bientôt, les copains !"

Céline Bérard
Céline Bérard

Messages : 34
Date d'inscription : 13/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par berangere hagedorn le Ven 24 Jan - 15:32

Wahouuu
J A D O R E ...
Merci pour cette sortie de route!!!

berangere hagedorn

Messages : 80
Date d'inscription : 09/01/2020
Age : 41
Localisation : le mans

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Céline Bérard le Ven 24 Jan - 18:15

Merci pour le compliment Bérangère. Je me suis bien amusée en écrivant ce texte mais je ne suis pas sûre de bien répondre aux attentes de Karine... Au moins, j'ai bien rigolé ! Very Happy
Céline Bérard
Céline Bérard

Messages : 34
Date d'inscription : 13/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par berangere hagedorn le Ven 24 Jan - 18:50

C est pas toi qui manque beaucoup de confiance en toi???

berangere hagedorn

Messages : 80
Date d'inscription : 09/01/2020
Age : 41
Localisation : le mans

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Sandrine Haessig le Dim 26 Jan - 14:55

Si c'est une sortie de route Céline, elle est faite avec beaucoup d'élégance et d'humour. J'ai adoré, et j'ai même pleuré de rire. Tu as une très jolie plume (de canard???) et je t'encourage à reprendre ce récit pour en faire au moins une nouvelle, car tu te projettes merveilleusement bien en volatile, et j'aimerais bien en savoir plus sur Robert et les autres….. MERCI !!!! flower
Sandrine Haessig
Sandrine Haessig

Messages : 52
Date d'inscription : 09/01/2020
Age : 51
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Admin le Lun 27 Jan - 21:11

Bonsoir Céline, avant de poursuivre ma lecture, as tu entrepris cette aventure en étant dans la peau d'un canard ?
Admin
Admin
Admin

Messages : 1158
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 47

http://com-animale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Céline Bérard le Mar 28 Jan - 12:10

A Bérengère : oui, bien vu. Je manque encore beaucoup de confiance en moi, c'est vrai. Mais pour avoir déjà fait cet exercice avec Karine, je pressens que cette fois, c'est moins réussi...

A Sandrine : merci beaucoup pour le compliment ! Je suis ravie de t'avoir fait rire. Je me suis bien amusée aussi.

A Karine : je me rends compte maintenant que même si je me suis mise dans le corps d'un canard, l'esprit du personnage reste humain, ce qui ne répond pas forcément à la consigne.
Céline Bérard
Céline Bérard

Messages : 34
Date d'inscription : 13/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Céline Bérard le Mar 28 Jan - 15:37

Je viens de me rendre compte en écoutant la correction que ce ne sont pas des canards mais des oies ! Laughing Laughing Laughing Va peut-être falloir que je commence à m'intéresser à autre chose qu'aux chats... cat
Céline Bérard
Céline Bérard

Messages : 34
Date d'inscription : 13/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Admin le Mar 28 Jan - 22:46

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Admin
Admin
Admin

Messages : 1158
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 47

http://com-animale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Admin le Mar 28 Jan - 22:53

ça y est j'ai lu le canard, c'est vraiment très bien imaginé Céline, une belle dose d'humour. Je pense qu'il y a davantage le sens de la vue même si on ne retrouve pas énormément de couleur, les autres sens n'ont pas été très développés mais le ton humoristique employé nous emmène irrémédiablement avec toi dans cette aventure joyeuse. Alors j'ai bien compris que l'esprit d'humain était resté dans le corps de ce canard, donc c'est ok j'accepte avec grand plaisir ta superbe histoire Very Happy . Super pour l'imagination Very Happy
Admin
Admin
Admin

Messages : 1158
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 47

http://com-animale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'étais un canard Empty Re: Quand j'étais un canard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum