Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Aller en bas

Exercice de projection imaginaire, leçon 3 Empty Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Message par Mélissa le Sam 2 Fév - 16:00

C’est la photo avec les bernaches qui me touchent et m’émerveille directement dans une exclamation : « M’oooon, trop belle ! ». J’ai le sourire aux lèvres. J’ai l’Amour dans le cœur pour ces animaux et ce depuis ma tendre enfance où je regardais ce dessin animé. Une fois adulte, j’avais commandé les DVD pour pouvoir les revoir et j’ai été tellement émue, j’ai pleuré de tristesse mais aussi de joie. C’est aussi le seul bijou que je supporte et même qui ne quitte pas mon annulaire droit. Enfant, j’étais passionnée par le monde réel des dauphins. Et puis, vers l’adolescence, les oies m’ont appelée en dehors du dessin pour bercer ma réalité de douceur et de cocasseries. Je pense à Yksi que j’ai perdu il y a quelques mois.
Voici mon histoire en me plongeant dans cette image et en faisant appel à mon imagination :
« Je suis Nils Holgerson au Pays des Oies Sauvages. Mon oie sauvage, c’est Yksi, le 2e en partant de l’avant plan de cette photo. Yksi est un jars vaillant, protecteur et merveilleux. Il est élégant dans son port de plumes soyeuses et bien ajustées à son corps. Yksi reste un jars magnifique après avoir pris son envol pour le ciel éternel. Il a mené un combat avec tant de bravoure dans l’arène que la vie lui avait destiné. Un peu comme à l’image de ce fort sous ses ailes planantes… Une prison réelle par le passé devenue lieu de jeux face à l’adversité. Aujourd’hui, il surplombe ce lieu de barbarie, cette vie terrestre tortueuse avec légèreté. Il peut survoler et faire des cercles par-dessus, il ne l’évite pas, il sait ce qui s’y est passé et peut s’en détacher. Aujourd’hui, il est libre comme l’air, il est n’a plus le poids et la douleur de cette infection qui a mangé son corps. Mais même au sol, il a montré qu’il pouvait se redresser sur ces pattes, y compris celle qui le lâchait… Sa force mentale et son courage lui permettaient de rendre possible ce qui paraissait irréalisable aux humains. Yksi sort du lot, il a quelque chose qui reste pour toujours, ici et là-bas ; dans ses lignes à travers lesquelles j’ai envie à l’instant de lui rendre hommage, dans sa belle âme libre et dans mon cœur de terrienne. Il vient me faire un coucou, il m’envoie cette carte postale sur base d’une photo prise depuis son être céleste. Il a décidé de me faire voyager au-dessus de mes peurs et de mes peines. Je vois son bec qui s’entrouvre non pas dans un dernier cri, une dernière respiration ; mais bien dans un sourire signe que la Vie continue, que nous pouvons continuer de sourire à la Vie. Je lui réponds par un éclat de rire et des larmes aux yeux. La peine et la joie sont d’intimes partenaires. L’une voit éclore l’autre et vice versa. Je me laisse porter par ce voyage et voir ce qu’Yksi veut me faire vivre, me transmettre. Leurs messages et leçons sont toujours tellement importants et profonds. Je pars à la découverte. Je n’ai plus peur car je sais qu’il est à présent en paix et en joie. Et, j’y repense à l’instant, une dame m’avait écrit qu’il serait mon guide lors de mes communications… Dans cette photo, il y a presque tous les éléments qui font la beauté de la vie selon moi. Nous pouvons imaginer la nature à l’état pur qui s’étend sous les ailes de ces bernaches : la mer avec un petit coin turquoise qui nous appelle comme un petit clin d’œil coquin, des prairies d’herbe tendre où s’allonger et profiter du calme, le bruit de va-et-vient des vagues qui bercent et apaisent le cœur comme lorsque nous étions dans les bras de notre maman et qu’elle chantait tout bas une douce berceuse, une plage de sable chaud et fin qui caresse plus qu’il ne gratte la peau, et regarder le V dessiné dans le ciel par le passage de ces anges. Il manque un endroit boisé où respirer à plein poumons et câliner les arbres en collant notre corps à leur tronc. Et des fleurs de toutes les couleurs pour emplir les yeux de cette palette multicolore et le nez de ces odeurs aux multiples raffinements. Et puis, je pourrais prendre une petite barque en bois et pagayer vers cette petite île non loin du fort. Là, au milieu de l’océan, peut-être aurais-je le privilège de les rencontrer, ces merveilleux anges des eaux… J’oserai peut-être les toucher cette fois, s’ils souhaitent me frôler… J’ai eu cette possibilité vers mes 10 ans, mais je n’avais pas osé, ils sont pourtant passés à quelques centimètres de mes doigts. Au final, si j’ai reculé ma main c’est peut-être parce que je voulais éviter de toucher un animal emprisonné dans ce bassin… Avais-je peur de toucher une vie qui se meurt dans cette prison créée et nommée par l’homme « delphinarium » ? … Aucun regret ! Il faut être prêt, mais surtout que cela se fasse dans le respect d’un désir partagé de se rapprocher. Cet « appel des dauphins » est revenu très fort il y a environ un an. Mais ce n’était pas encore le moment, et je n’avais pas les moyens financiers… C’était comme un messager lancé en mon cœur, pour me faire comprendre qu’ils avaient été trompés dans leur amour et leur confiance envers l’humain, qu’ils pouvaient à présent ressentir de la peur lorsque des bateaux avec des humains qui se penchent par-dessus s’approchent trop d’eux. Comme une pancarte brandie au bout de leur bec et indiquant : « SVP, pas de moteur, pas de forcing, pas tous ces cris d’extase humaine ! ». Devais-je entendre un appel pour les aider ? Je me suis sentie triste, le cœur serré et frustrée de n’avoir suffisamment de pouvoir pour empêcher tout ce marketing autour de leur rencontre. Je n’ai toujours pas de tels moyens, mais je leur ai promis de faire ce que je peux à mon échelle. Je repose mon esprit ou plutôt mon âme (c’est moins lourd à porter qu’un esprit humain qui est souvent bien rempli ;-p) à l’interstice des ailes de mon ange Yksi. Voilà que tu me présentes tes nouveaux amis et ta nouvelle chef de troupe au premier plan : Athéna. A ta droite, ta fidèle amie « Hermione » suivie des 3 mousquetaires que tu dois toujours avoir à l’œil ;-) Ces 3 lascars sont de grands gaffeurs qui n’ont pas eu le temps d’expérimenter beaucoup dans leur vie terrestre. Ils n’ont pas encore ta sagesse, ni ta bravoure ; mais ils sont les petits boute-en-train qui laissent libre cours à leur innocence, et leurs bêtises, leur rire et leur joie d’enfant sont un réel moment de délassement. Tu es là, avec Hermione ton inspiratrice intellectuelle, pour canaliser l’énergie folle et les prises de risques de ce puérile et volage trio. Athéna n’a pas besoin de cette part de sagesse et d’intellect, elle est d’un niveau d’élévation encore supérieur, sans pour autant vous supplanter. Pas de domination entre chacun de vous, mais une parfaite communion qui respire l’harmonie. Juste votre nombre me donne une vague sensation d’inquiétude, 6, un chiffre souvent vu comme mauvaise augure… Mais pourtant, vous vous respirez l’harmonie. Peut-être manque-t-il un 7e ange dans votre troupe… Chaque membre du groupe a ses faiblesses, ses forces et des potentialités encore à développer. Dans ses vies terrestres (puisque contrairement aux 3 mousquetaires, elle n’est pas à sa première vie), Athéna était guidée par son cœur ; à présent, elle suit encore cette force immense qu’abritait son cœur : l’Amour inconditionnel. Ce qui lui permet de naviguer entre ces 2 rives avec habileté et légèreté, et sans raté. Elle est à la fois ici et là-bas, en connexion avec cette vie terrestre et avec l’après-vie terrestre. Elle guide les siens, qu’ils soient dans leur forme terrestre ou céleste. L’Amour inconditionnel est acceptation de tous les obstacles, ce qui permet de les voir même à l’avance, et de les dépasser en empruntant une autre voie. L’Amour inconditionnel est accueil total de l’inconnu, de ses surprises ; ce qui laisse place à une multitude de possibles tant en faits qu’en émotions. L’Amour inconditionnel est le meilleur des GPS car avec lui tout est constructif, réparateur et évolutif. Yksi est le bras droit d’Athéna, la force tranquille et sans peur qui a affronté la douleur et surpassé ce qui semblait impossible aux yeux des humains. Il incarne le courage qui a montré tout son pouvoir évolutif, mais aussi une certaine sagesse qu’il a dû faire naître en lui pour accepter la fin de son corps terrestre. Ces armes, il les a déposées avant de s’envoler, ceci afin que je puisse m’en servir dans cette vie. Il m’a fait comprendre que je pourrai atteindre des sommets grâce à cette bravoure. Mais il m’a également appris que lorsque cette vie terrestre m’aura ouvert sa dernière porte vers l’au-delà, il se tiendra non loin de là, avec mes autres guides (mamy, Fred, …) à ses côtés, pour me donner la force de la sagesse et accepter que le moment soit venu de passer à une autre étape. Après ces présentations, volons donc ensemble, par nos esprits, nos âmes, au-dessus de tout ce qui pourrait nous limiter sur terre. Qu’il est doux de poser ma joue sur tes plumes mon bel Yksi ! Je me sens comme sur l’un de ces nuages qui nous entourent. Moi qui adore inonder mon regard de ces horizons célestes, comme des étendues maritimes ou des prairies à perte de vue. C’est tout aussi agréable d’entendre la légèreté des propos et l’humour des 3 juvéniles. Ils se chamaillent mais s’adorent. Quelle énergie, quel peps d’euphorie, c’est communicatif ! Le confort et la béatitude du contact spirituel avec le dos céleste d’Yksi laisse place au bonheur de partager la joie de ce trio pétillant de folie. Et les moments de calme reviennent, nous filons et glissons à travers des bandes célestes tantôt blanches, tantôt d’un bleu clair. Le bleu s’obscurcit, le rythme de la troupe ralentit et nous planons vers un coucher de soleil qui peint le ciel de teintes orangées et rosâtres. Quel magnifique spectacle. Je suis si tranquille sur ton dos céleste mon bel et fort Yksi. J’en suis émue de toute cette merveille, les larmes me montent au bord des yeux. Et je me dis que tu me manques sans me manquer ; car quelle délivrance, quelle liberté dans mon cœur de te sentir soulagé et libre de voler de toute ton âme. Voilà, mes larmes de terrienne coulent et contournent mes joues, mais elles ne sont plus signe de tristesse ; elles sont bien davantage un cadeau représentatif de mon amour pour toi. Mon amour lui aussi de terrienne, et sans doute pas toujours si sage et inconditionnel que celui d’Athéna ! Mais j’aime cette vie, chaque seconde je la vis à 200% et j’accueillerai toujours du mieux possible tout ce qu’elle me donne à expérimenter. Tout en me créant des opportunités de joie et de douceur car j’ai compris que ne laisser libre cours qu’à son côté « yang », c’est se diviser, être déséquilibré et risquer de tomber… Or, je souhaite monter les échelons de la vie et non me laisser sombrer dans l’ombre de l’inexistence. Merci chers animaux de la terre, de la mer et du ciel ; vous m’avez appris les leçons essentielles et vous continuerez d’être les maîtres qui m’inspirent toute confiance et m’insufflent la Vie. J’observe pleine d’admiration Athéna, quelle lumière magique émane d’elle ! Je suis émerveillée par tant de sagesse et de confiance (non aveugle !) en la Vie avec un grand V. Tout comme le vol des oies en dessine un dans le ciel ! Un grand V qui symbolise la vie, la mort et l’après-vie ou les autres vies que terriennes ; cela reste des étapes, des parties de cette grande Vie. Mon ventre est allongé et réchauffé par le duvet soyeux et chaud d’Yksi, mes jambes sont relevées vers le ciel, je peux sentir et entendre le vent qui siffle en passant à travers mes orteils. Mes mains soutiennent mon visage. Mes yeux sont entrouverts et larmoyants du fait de la vitesse du vent de face. Néanmoins, j’arrive à observer le paysage et n’en perds pas une parcelle ! J’ai peur de l’avion mais j’ai toute confiance en ce vol depuis mon esprit sur le dos céleste d’Yksi ! Merci mon doux ami, mon précieux guide. Tu viens de m’émotionner au cœur et en même temps de le réconforter. Vous savez sourire après ce qui nous parait si tragique. Vous continuez de vous amuser comme des enfants pleins d’innocence et qui ont encore tout à vivre. Vous faites preuve de respect et d’écoute envers la voie de la sagesse. Vous êtes un « TOUT », votre fonctionnement devrait être le nôtre, on voyage tellement mieux avec tous ces ingrédients ! La pluie des yeux est balayée par le vent du temps et laisse place au sourire ensoleillé. Ma gratitude sera toujours immense et éternelle. Si tous les humains pouvaient éprouver cette gratitude envers toute vie… Je souhaite que chacun puisse agir davantage avec cette émotion comme levier face à l’adversité et comme drapeau toujours ouvert à la fenêtre du cœur. C’est l’éprouvé et le message que je continuerai de porter et de transmettre pour faire voyager et aider les humains et les animaux depuis ma vie de terrienne…

Mélissa

Messages : 47
Date d'inscription : 16/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Exercice de projection imaginaire, leçon 3 Empty Re: Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Message par Admin le Dim 3 Fév - 18:50

Merci Mélissa pour ton récit que je ne suis pas sûr soit si imaginaire que ça, dans le sens où tu évoques tes amies oies que tu as perdu si je ne me trompe. Le seul moment où l'imaginaire semble présent, c'est lorsque tu es sur le dos de Yksi dont tu as beaucoup parlé ainsi que Athéna. Mais je ne sais pas senti réellement ta présence en tant qu'humaine mais davantage une "narration" spirituelle. Qu'en penses tu ?
Admin
Admin
Admin

Messages : 833
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46

http://www.ecole-ca-karinegiraudier.com

Revenir en haut Aller en bas

Exercice de projection imaginaire, leçon 3 Empty Re: Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Message par Mélissa le Dim 3 Fév - 19:15

Bonsoir Karine, je connais juste Yksi, les autres oies du ciel, j'ai parlé de ce qui me venait mais ce ne sont pas mes oies encore avec moi. Oui, c'est vrai que c'est plus une narration spirituelle. J'aurais sans doute dû développer mon plongeon rêvé avec les dauphins ;-) Merci pour ton retour. Bonne fin de dimanche.

Mélissa

Messages : 47
Date d'inscription : 16/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Exercice de projection imaginaire, leçon 3 Empty Re: Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Message par Admin le Dim 3 Fév - 20:21

Une façon pour toi d'échapper à ta propre incarnation ou à une vie qui peut présenter parfois trop de souffrances, le céleste, le côté spirituel te permet d'échapper quelque part à la réalité, non ? Smile
Admin
Admin
Admin

Messages : 833
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46

http://www.ecole-ca-karinegiraudier.com

Revenir en haut Aller en bas

Exercice de projection imaginaire, leçon 3 Empty Re: Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Message par Mélissa le Lun 4 Fév - 11:27

C'est une connexion qui m'a énormément aidée et encore aujourd'hui, c'est vrai. Elle s'est établie assez tôt. Pourtant, j'aime beaucoup de choses ici dans cette vie. Mais j'ai des peurs qui me reviennent, la vie ne tient qu'à un fil... Donc cette connexion me donne le sentiment d'être plus forte. Je me sens protégée. Je vais essayer de me centrer sur moi davantage pour le prochain exercice. Merciiii.

Mélissa

Messages : 47
Date d'inscription : 16/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Exercice de projection imaginaire, leçon 3 Empty Re: Exercice de projection imaginaire, leçon 3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum