Lecon n°2 souvenir d'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lecon n°2 souvenir d'école

Message par Nathalie le Lun 6 Fév - 12:58

L'heure est arrivée, a notre tour de descendre dans la salle de réunions, malheureusement on ne nous a pas oublié. Je l'ai pourtant souhaité si fort.

Précédés de Mr Manlais, notre maitre de CM1, nous descendons en rang 2 par 2 les escaliers dans le silence, sans chahut . Nous arrivons au rez-de-chaussez, salle n°10 et attendons devant la porte. Il reste quelques  élèves d'une autre classe qui sortent un a un. Certains ont le teint  blanc, livide, d'autres semblent soulagé, comme allégé d'un poids. D'autres sont égaux a eux même, toujours a rigoler ou faire les pitres, ils aiment est le centre d'attention, leur attitude me fais du bien, me rassure ...ouf, preuve que l' on survit de cette épreuve. Comme d'habitude ils se font reprendre, mais ne seront pas puni , aujourd'hui est une jour spécial.

Même si j'estime l'attente a une courte durée, le temps me semble long, très long, interminablement long. j'ai envie de me sauver. C'est impossible. D'ailleurs pourquoi suis-je venue a l'école aujourd'hui ? J'aurai préféré être malade, clouée au fond de mon lit. J'angoisse, j'ai une boule qui grossit au fond de ma gorge, je commence a avoir beaucoup de difficultés  a déglutir, je me sent de plus en plus mal.
La pièce est libre. A notre tour de rentrer dans cette immense pièce glaciale qui empeste l'éther. Cette odeur  brule  mes narines, traverse tous mon corps. J'ai mal a la tête.  Mes poumons sont envahis, comme tous les ans, je sais déjà que j'aurai cette forte odeur en mémoire jusqu'au coucher. Je la déteste. Elle me rappel ma grand -mère qui tuais les chatons tout juste nés dans un bocal empli d'éther. Chanceux étaient les petits placés avant leur naissance qui échappaient a ce triste sort. Un ou 2 étaient gardé en plus. S'ils ne trouvent pas de famille, ils resteront chez mes grands-parents. Pauvre maman chat a qui ont retirait les petits et qui devait en souffrir.

Les plus courageux d'entre nous, s'installent sur les bancs mis bout a bout. Moi, pas pressée, j'attends debout, je passerai dans les derniers. L'ambiance générale est pesante, c'est le silence total. Je n'aspire qu'a prendre mes jambe a mon cou et m'évader. Il faut que je lutte et trouve a tout pris du courage. Je n'ai malheureusement pas d'autre alternative que de prendre place sur ce banc dur, étroit, inconfortable. Nous sommes serrés,  encastrés les uns dans les autres, comme le bétail qui va a l'abattoir. Je n'ai pas d'autre alternative que d'être obligée de suivre le mouvement et d'avancer. Je me sent molle, j'ai chaud, mon visage est rouge, mes joues sont brulantes, ma tête tourne légèrement,  mes mains sont moites. J'essaie de ne pas pleurer, je me retiens, c'est difficile.  Pour soustraire mon regard a l'objet de ma peur , je baisse la tête. La peinture des bancs s'écaille. Je décolle par plaque des petits morceaux de vernis transparent, mon esprit s'évade un instant. Je m'évade, pensant que je fais de la peinture. L'odeur de la peinture m'entête. Je crée un beau paysage printanier. Je cours dans l'herbe verte et fraiche, je suis heureuse.

Arrive mon tour, retour a la réalité. Je dévisage l'infirmière et le médecin. Ils ont de grosses lunettes en plastique noir qui leur mange le visage, ils ne parlent et ne sourient pas. Ensuite tout va très vite. Tandis que le médecin oscule le résultat du test sparadrap posé sur ma poitrine, qui me démange depuis 3 jours et feuillète mon carnet de santé, l'infirmière, désinfecte d'un aller-retour l'aiguille sous la flamme vacillante jaune et bleu. Sans attendre qu'elle refroidisse, elle me plante sans délicatesse ce pieu dans le bras. Je me retient hurler, de pleurer, mais je souffre. je coupe mon souffle, j'ai la sensation que je vais tomber. On me donne un sucre mentholé. C'est ultra fort, ça me pique la langue et le palais, je reprend des couleurs. C'est vraiment décidé, a chaque fois c'est le même scénario, je ne veux plus subir de visite médicale a l'école, l'an prochain, je serai malade.


Dernière édition par Nathalie le Jeu 9 Fév - 1:36, édité 2 fois

Nathalie

Messages : 43
Date d'inscription : 22/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecon n°2 souvenir d'école

Message par Admin le Mer 8 Fév - 23:43

Merci Nathalie pour cet exercice parfaitement réussi comme je l'ai indiqué dans la leçon n°2, qui nous a plongé dans l'univers de l'infirmerie d'école. Je m'y serai crue :-). Tous les ingrédients y ont été ajoutés, ainsi que des souvenirs "piqués" dans d'autres situations comme les chatons ou la peinture. Continuez sur cette lancée :-)
avatar
Admin
Admin

Messages : 309
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecole-ca-karinegiraudier.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum