Correction exercice supplémentaire de l'exercice n°1

Aller en bas

Correction exercice supplémentaire de l'exercice n°1 Empty Correction exercice supplémentaire de l'exercice n°1

Message par Admin le Sam 23 Fév - 21:06

C'était la maison où a vécu Marilyn Monroe.

La maison où a vécu et est décédée Marilyn Monroe dans le quartier de Brentwood à Los AngelesCette maison a non seulement abrité le quotidien de Marilyn Monroe, mais c’est aussi là que son corps sans vie a été retrouvé en 1962 lorsqu’elle s’est donné la mort à 36 ans.
Dans la brochure descriptive de la vente de la maison, elle est décrite comme étant « une hacienda authentique de 1929 ». Elle possède quatre chambres et trois salles de bains. Le terrain a une superficie de 243 m2 sur lequel est installée une piscine, mais aussi une petite maison pour les invités.

Dans la nuit du 4 au 5 août 1962 disparaissait Marilyn Monroe, à son domicile de Brentwood (Los Angeles). Elle n'avait que 36 ans. Elle fut découverte inanimée, nue dans son lit, la main sur son téléphone, par son psychiatre Ralph Greenson, appelé par la gouvernante de l'actrice, Eunice Murray. Le médecin légiste conclut alors à un empoisonnement aux barbituriques et à un «suicide probable». Mais dès cette époque, émerge la thèse d'un complot pour assassiner la star.

Plusieurs détails étranges favorisent le questionnement: la très grande quantité de pilules de Nembutal ingurgités (qui suffirait à tuer dix personnes) ; la conversation de Marilyn avec son ami Peter Lawford, quelques heures avant sa mort, qui l'avait trouvée bizarre ; le temps écoulé de quatre heures avant que le psychiatre, la gouvernante et le médecin n'appellent la police (avant qu'ils ne changent de version pour réduire cette durée à une trentaine de minutes) ; le fait que la gouvernante ait nettoyé la chambre de l'actrice avant l'arrivée de la police ; la disparition du relevé téléphonique de Marilyn, cette nuit-là ; l'absence d'analyse des organes de la star après son décès…

Suicide? Mort accidentelle? Assassinat? Les scénarios évoqués et les coupables présumés (FBI, Robert Kennedy, mafia, Ralph Greenson…) qui sont nombreux, ont fait couler beaucoup d'encre, mais aucune théorie n'a jamais pu être prouvée. Retour sur les pistes envisagées pour expliquer l'empoisonnement d'une légende sulfureuse.

On ne prétendra pas se mettre dans la tête de Marilyn Monroe lors de cet été 1962 pour savoir si elle était suicidaire. Mais assez unanimement, son entourage n’avait pas ce sentiment. Elle était plutôt tournée vers l’avenir, avec de nombreux projets en cours, et décidée à faire un ménage autour d’elle quant à certaines personnes néfastes. Pas dans le suicide.

L’accident, c’est à dire une prise trop importante de médicaments (barbituriques), ou même l’administration par son médecin d’une dose trop forte ce soir-là, est envisageable. D’autant plus que le Docteur Greenson l’avait encouragé à prendre du Nembutal pour bien dormir lors de ce samedi fatal. Le premier souci, c’est la quantité puisqu’il n’est pas humainement possible d’ingérer autant de comprimés (soi-disant entre 40 et 90) sans mourir avant… Le deuxième souci, c’est la suite des événements : des versions qui se contredisent et qui se transforment au fil des heures, des jours, des semaines, des mois et des années, une mise en scène évidente de sa mort, des bleus sur le corps de Marilyn Monroe signes de violences constatés lors de l’autopsie, l’absence de traces ou d’odeur de Nembutal dans ses organes, les pièces du dossier qui disparaissent, des évolutions de carrière improbables, des entraves aux enquêtes… non officielles. En effet, comme il n’y eut aucune enquête officielle, aucun témoin n’eu à parler sous serment sur le cas 81128.

S’il s’agît d’un suicide ou d’un accident, pourquoi déployer autant de moyens, pourquoi ne pas faire une enquête d’usage, pourquoi faire disparaître les pièces du dossier, pourquoi dépenser autant d’énergie à cacher ? Pour exemple, les échantillons des reins, de l’estomac, des intestins et de l’urine de Marilyn Monroe ont disparu avant l’analyse toxicologique le lundi matin… Un cas unique au bureau du Coroner du comté de Los Angeles.

Meurtre ou assassinat ? L’assassinat est considéré pénalement plus grave que le meurtre car il est commis avec une circonstance aggravante : la préméditation. Là encore les deux hypothèses sont à prendre en considération. Surtout que s’il y a bien eu crime, ce fût dans l’urgence. D’où l’accumulation de ratés. A commencer par la présence de Bobby Kennedy à Los Angeles et même sur les lieux… Les témoins visuels sont nombreux. Et il est même arrêté par la police pour excès de vitesse à Los Angeles, moins d’une heure après la mort de Marilyn Monroe, alors qu’officiellement il était à San Francisco, soit à plus de 600 kilomètres !

Par ses relations avec JFK et surtout Bobby Kennedy, Marilyn Monroe en savait beaucoup sur des sujets délicats d’Etat et même de sûreté nationale. Les détails figuraient sur un carnet qu’elle complétait pour poursuivre des discussions intéressantes avec Bobby.Mais désormais elle était en guerre contre le clan Kennedy qui la traitait mal..
Admin
Admin
Admin

Messages : 858
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46

http://www.ecole-ca-karinegiraudier.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum