5 ème exercice

Aller en bas

5 ème exercice

Message par Christèle Bergeret le Jeu 14 Fév - 14:13


Je suis dans ma respiration et j'ai du mal à rentrer dans la photo. Je suis calme et la tête engourdie de l'exercice de respiration que je viens de faire.

Je suis devant la maison, il fait beau comme au printemps. L'air est frais et le soleil chauffe.

C'est la curiosité qui me fait monter les marches du perron.

Je suis devant la porte d'entrée qui est fermée. Je cherche à l'ouvrir mais elle est fermée à clef.

Je recule et regarde vers le haut mais il y a pas de mouvement. Je descend les marches et passe à droite de la maison par le jardin. Je suis à l'ombre de la maison et il fait plus frais. Je marche sur l'herbe. Derrière la maison il y a une autre porte qui est vitrée. Elle est ouverte. Je la pousse doucement de ma main gauche, elle grince mais je commence à sentir une inquiétude, plutôt une gène de renter dans cet espace privé. Je respire. Je rentre dans une cuisine qui est claire et lumineuse. Tout est propre et bien rangé. Je sens le vide de cette maison. Mes pas font écho dans ces murs. J’entends les oiseaux chanter dehors. Je pose la main sur une table en forniqua. Elle est froide et lisse. Je respire. Je bouge les bras devant moi et ça dessine des volutes dans une fumée qui devient de plus en plus présente et dense.

J'avance et à ma gauche il y a une rampe d'escalier avec des barreaux. C'est en bois peint en blanc. Devant moi il y a la porte d'entrée et à ma droite un salon. Les meubles sont vieillos mais bien entretenus. L’atmosphère est chaleureuse dans ce salon et je ressent une ambiance de cocooning avec des coussins, des fauteuils épais. La fumée autour de moi est blanche et opaque. Je la sens dans mes narines. Elle me pique le font de la gorge. Je plisse les yeux car elle me brûle et me fait pleurer. J'ai les yeux quasiment fermés alors je pose une main sur la rampe et la fait glisser dessus pour me guider. Je suis calme. J'ai devant mes yeux fermés le visage d'une femme d'un certain age qui apparaît. Elle sourie et est accueillante Elle a les cheveux gris, mi long et en bataille comme quand on sort du lit. Elle porte une longue chemise de nuit blanche. Elle est pied nu Elle me prend délicatement d'une main frêle de façon presque imperceptible par le coude et m'invite à monter le reste des marches. En haut il y a deux portes de chaque cotés de moi et une devant. Elles sont fermées. Il y a une moquette au sol qui étouffe le bruit de mes pas. Ce couloir est plus sombre et me rappel le salon et ses couleurs brunes, marrons. L'air est opaque à respirer car il est chaud mais je ne vois plus de fumée. Je pose la main sur la poignée de la porte de gauche. Je sens poindre une petite tension dans le bas ventre. Je respire. Je n'ouvre pas la porte, je garde la poignée en main et je sais, que derrière, la vielle femme est couché dans un grand lit aux draps blancs. Tout est blanc. Les murs, les meubles, les rideaux. Je vois son visage et sa couleur de peau semble foncée et pas naturel. Elle contraste avec le reste qui est tout blanc. La bouche est entrouverte et son visage est tout rigide. Tout, autour d'elle flotte, est en mouvement sauf son visage et ses mains qui sont sans vie. En fait c'est l'aire qui vient du toit qui fait onduler les rideaux, sa chemise de nuit, les draps et donne une ambiance de légèreté, d'apesanteur. Je lève les yeux et je vois un ciel étoilé. Il fait nuit dehors et dedans c'est lumineux. Il fait frais. Je suis sereine.



Pour ce premier exercice, alors là j'ai ramé et toujours du même coté !!! donc je tourne en rond !!!Je m'y suis prise en 3 fois. J'avais plutôt l'impression que j'inventais une histoire, que je brodais. Je pense que je fais ça souvent et que j'ai eu du mal à abandonner cette habitude. Il m'a été difficile d'être à l'écoute de mes sens et émotions. Ou plutôt, c'est un joyeux mélange de rêves et de ressenties. Ça me rend très confuse dans mes perceptions.

Exercice 2

Je prend l'enveloppe dans mes doigts. Son blanc envahit ma vision. Je l'approche de mon nez et la sens. Elle touche le bout de mon nez et ça me chatouille. Elle sens le papier et une pointe de l'odeur de colle. Elle sent le frais aussi. Entre mes doigts je sens que son contenu est rigide et glisse légèrement dedans, cogne les cotés de l'enveloppe quand je la penche. Je l'ouvre et glisse deux doigts dedans pour attraper ce qui s'y trouve. Je sens que c'est un papier cartonné. Une de ses faces est glacé et l'autre coté est lisse avec un très fin granulé que je peut déceler en grattant avec mon ongle. C'est une photo. Je la sors de l'enveloppe. Un écran blanc m'apparaît et je vois rien d'autre. Je suis éblouie par ce blanc lumineux. Je respire. Je met mes mains devant mes yeux fermés pour assombrir ma vision. J'ai l'impression que ça peut m'aider à mieux y voir.

Je vois de grandes lignes diagonales de haut à droite jusqu'en bas à gauche qui forment un grand triangle blanc
Je vois une éponge. Je sens sa texture humide avec ses multiples petits trous sous les bouts de mes doigts.
J'ai un goût de métal et de rouille dans la bouche
Je vois un chalutier, bateau blanc et un peu de peinture bleue et du rouge
Il y a de grandes cheminées dont le haut est noircie par les fumées.
J'ai le goût du sel et du poisson cru dans la bouche.
Sensation de tangage
J'ai froid dans cet univers de métal. Ça résonne dans du métal, mes pas résonnent sur le pond du bateau.
Il y a de la rouille. Ce bateau est inerte et me laisse de glace.
Je sens une odeur de nourriture, plats cuisinés.
bing bang bong
J'entends l'entrechoquement d'objets métalliques et le son d'une corne de brume lointaine.
Au début il naviguait et maintenant il est échoué. Il s'écoule un liquide visqueux de lui et qui se répand insidieusement partout. Il se vide de lui même. Je me méfie de cette substance. J'ai peur qu'elle me touche, me contamine, m'englue. Je ne suis pas tranquille, inquiète.


Voilà, il me semble que pour l'exercice de l'enveloppe j'ai eu peu d'émotion. Ce que je voyais ne m'évoquait pas grand chose. J'ai eu du mal a être actrice. Les images et sensations sont venus par flash.



Christèle Bergeret

Messages : 23
Date d'inscription : 14/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5 ème exercice

Message par Admin le Ven 22 Fév - 9:39

Je te remercie Christèle pour le partage de tes ressentis.

Concernant la maison :

Je ne peux malheureusement rien te valider en lien à la correction que je propose par rapport à l'histoire que j'ai retenu de cette maison. Cependant, je me pose une question par rapport aux nombreuses descriptions que tu peux avoir. On essaiera lors d'une CA dans un lieu pour lequel nous pouvons valider l'intérieur afin de voir si tu as une sensibilité particulière à la description des lieux ou si effectivement ton imagination s'invite dans tes connexions. C'est important pour la suite des exercices.

Concernant l'enveloppe :

Je ne peux rien te valider mais ne t'inquiète pas, cet exercice est très difficile. C'est une première et tu as fait connaissance avec le remote viewing. La photo à l'intérieur a été imprimée et il n'y a pas de papier glacé.

Continue sur la route de ta belle motivation Smile
Admin
Admin
Admin

Messages : 757
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 45

http://www.ecole-ca-karinegiraudier.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5 ème exercice

Message par Christèle Bergeret le Ven 22 Fév - 9:58

Merci Karine pour ton retour.

Les messages se croisent et je viens de poster une question qui t'es adressée sur le forum d'échanges entre élèves parce que je pensais qu'elle faisait écho à ce qu'y avait été dit. Mais voilà je te la poste en réponse aussi à ta correction.

En lisant un des texte de Fanny et ta correction, je croix avoir compris ce que tu voulais dire par factuel, et aussi je croix avoir compris que mes émotions et mes sensations étaient générées par une histoire que je m'inventais. Mais en fait c'est tout l’intérêt de se raconter des histoires, c'est de se procurer des émotions ou sensations « fortes » !!! En tout cas j'en suis une adepte et depuis ma tendre enfance !!! Là, pour être totalement à l'écoute il faudrait faire l'inverse et partir des mes sens et émotions. Mais comment faire si mon mental ne vient plus les stimuler comme à l'habitud? Hors mis par une présence totale à moi même et à l'objet de ma connexion. Là tout se complique pour moi !!!
Je me rends compte que mes pensées sont en plusieurs couches. Il y a celles que je vais volontairement générer, qui sont faciles à reconnaître et que je vais gentiment faire passées et puis, crescendo ça glisse vers celles qui sont plus de l'ordre du "rêve", qui sont là comme si de rien n'était et s'invitent sans que je ne les sollicite vraiment. Ça m'est plus compliqué de les discerner et les différencier de mon intuition. Du coup, en essayant d'être vigilante à ne pas être guidé par mon imagination, plus grand chose ne vient. J'ai beaucoup de mal à laisser venir mes sens et émotions par ce nouvelle angle de vue.
Karine, je voudrai savoir si je me trompe dans mon résonnement et si je dois continuer dans ce sens ?

Je comprends ce que tu dis quand tu parles d'une grande rigueur de travail pour pouvoir déprogrammer (et là c'est moi qui le dis!) le déroulement habituel de mes pensées. Tout un univers inconnu à explorer et que pourtant, je croyais familier. Mais je ne l'avais que légèrement effleuré, à peine touché du bout du doigt. Une belle aventure en perspective.

Belle journée à toi

Christèle Bergeret

Messages : 23
Date d'inscription : 14/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5 ème exercice

Message par Admin le Ven 22 Fév - 10:32

C'est très intéressant ce que tu dis Christèle, du coup cela me permet de mieux comprendre ton fonctionnement. En fait, si je comprends bien, tu as besoin de "rêver", de partir dans ton imagination pour pouvoir ressentir réellement. ce qui m'amène à penser que tu as un gros problème d'incarnation. Tu ne t'ancres pas réellement si tu n'arrives pas "à ressentir" dans le présent.

C'est une sorte d'échappatoire à l'incarnation que tu es en train d'expérimenter que d'être dans cette dynamique et la question à se poser, est pourquoi ?

Ce qui m’intéresserait de savoir également, c'est comment tu fais, du coup, pour l'exercice des sens au quotidien quand il s'agit de ressentir ?

Admin
Admin
Admin

Messages : 757
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 45

http://www.ecole-ca-karinegiraudier.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5 ème exercice

Message par Christèle Bergeret le Ven 22 Fév - 11:30

En fait j'ai été dans l'enfance extrêmement timide. J'avais de grandes difficultés à communiquer avec mon entourage. J'en ai parlé dans l'exercice du souvenir de l'école. J'étais paralysé dans l'expression de mes émotions. Alors j'ai développé un monde intérieur où je pouvais ressentir, dire, être ce que je voulais. Être l’héroïne de mes histoires ! Mais je ne savais pas le faire en direct !!!

J'ai beaucoup travaillé dessus, mais je vois bien que rien que t'en parler ça me rend encore triste.
J'ai été initier en Reiki, ce qui m'a permis de me recentrer, de m'encrer et me de me protéger. Et par ce biais, de mieux me connaître. Et puis partagé ma vie avec mes enfants m'a permis aussi de m'encrer, sinon comment avancer, les protéger ?
Et puis je croix que j'ai vraiment le potentiel de vivre le moment présent. D'être ici et maintenant. C'est devenu aussi une manière de me protéger de mes émotions lié au passé et de mes craintes de l'engagement (peur  du regard de « l'autre »). C'est pour ça que je pense arriver à faire les exercices des sens et que je peux aussi être aussi précise dans mes descriptions. Je respire et prend mon temps. Mon métier de bergère m'a beaucoup appris. Guider mais surtout être à l'écoute des animaux dont j'ai la responsabilité est primordiale. Mener le troupeau sans intention, sans  « imposer » pour ne pas se heurter à lui car il est un être vivant en constant mouvement. C'est pareil avec tout être vivant ! (je pense fort à mes enfants)
Tous ces outils, m'ont permis de mieux me comprendre, d'avancer, de me soigner mes plaies. J'ai toujours eu la sensation, surtout quand je suis en pleine nature d'avoir un champ de vision restreint et qu'il en faut de peu pour l'élargir, qu'il prenne toute son amplitude et j'ai l'impression que la formation que tu proposes va me permettre d’élargir mes perceptions, mon écoute.

Merci Karine

Christèle Bergeret

Messages : 23
Date d'inscription : 14/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5 ème exercice

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum